INNÉISME


INNÉISME
INNÉISME

INNÉISME

Doctrine philosophique d’après laquelle sont en quelque sorte inscrits ou présents dans l’esprit humain des idées, des vérités (rapports entre idées) ou des principes. On la fait parfois remonter jusqu’à Platon (théorie de la réminiscence: l’âme conserve le souvenir confus des idées contemplées avant cette vie). La théologie chrétienne a souvent repris et transposé cette thèse, sous la forme de la doctrine de l’illumination intérieure: Dieu est le Verbe qui éclaire nos esprits (saint Augustin, Aurelius Victor, Malebranche, Bordas-Demoulin; pour ce dernier, les idées sont à la fois en Dieu et en nous). Mais l’innéisme est proprement la doctrine de Descartes (Méditation troisième ), pour qui l’homme a trois sortes d’idées: adventices (venues du dehors), factices (imagination) et innées (ainsi les idées mathématiques: «Lorsque je commence à les découvrir, il ne me semble pas que j’apprenne rien de nouveau, mais plutôt que je me ressouviens de ce que je savais déjà auparavant, c’est-à-dire que j’aperçois des choses qui étaient déjà dans mon esprit, quoique je n’eusse pas encore tourné ma pensée vers elles» Méditation cinquième ). Locke, dans l’Essai philosophique concernant l’entendement humain (1690), triomphe trop aisément de la thèse cartésienne en l’entendant à la lettre: ces idées ne se rencontrent pas chez l’enfant ni chez le primitif. Certains textes de Descartes se prêtaient à cette interprétation réaliste: Lettre à Newcastle de mars ou avril 1648, évoquant un dépôt d’objets dans notre esprit. Mais d’autres présentent l’innéité comme virtuelle: Notæ in programma ; Réponses aux troisièmes objections (d’une idée née avec nous «j’entends seulement que nous avons en nous-mêmes la faculté de la produire»). C’est également comme virtualités que Leibniz comprend les idées innées; il se déclare, après Descartes, «pour l’idée innée de Dieu» (Nouveaux Essais sur l’entendement humain ). Kant situe clairement le problème: «Si toute notre connaissance débute avec l’expérience, cela ne prouve pas qu’elle dérive toute de l’expérience» (Critique de la raison pure ); les données sensibles sont organisées par les «formes» de la sensibilité et de l’entendement. Pour les évolutionnistes tels que Spencer, ce qui est inné dans l’individu a été acquis par l’espèce. Encore faudrait-il distinguer innéité psychologique et antériorité transcendantale. Il semble difficile de nier le pouvoir organisateur de l’esprit: la connaissance est, pour Léon Brunschvicg, un accord mouvant entre un réel inachevé et un esprit en devenir.

Rousseau, contre Locke, affirme que la conscience morale est innée: quand le bien et le mal se présentent à nous, nous les reconnaissons immédiatement, pour aimer l’un et détester l’autre, et «c’est ce sentiment qui est inné». Max Scheler affirme que les valeurs sont appréhendées par des intuitions d’ordre émotif, cela contre les prétentions du sociologisme à les expliquer par l’éducation (Le Formalisme en éthique , 1913-1916).

innéisme [ i(n)neism ] n. m.
• fin XIXe; de (idée) innée
Philos. Système ou attitude reposant sur la croyance à l'innéité des caractères mentaux, des structures mentales. Adj. et n. INNÉISTE .

innéisme nom masculin Système philosophique qui affirme l'existence d'idées innées. Théorie psycholinguistique sous-jacente à la grammaire générative selon laquelle l'essentiel des connaissances permettant à l'homme de maîtriser une langue ne sont pas acquises, mais appartiennent à une structure cognitive qui est un caractère commun à l'espèce.

innéisme
n. m. PHILO Doctrine qui soutient l'existence d'idées, de structures mentales innées. L'innéisme de Platon, de Descartes.

⇒INNÉISME, subst. masc.
A. — PHILOS. Doctrine reconnaissant le caractère inné des idées chez l'homme. Locke, placé entre l'empirisme absolu de Hobbes et l'innéisme de Descartes, rejeta nettement et combattit non sans finesse les idées et les principes innés cartésiens (Théol. cath. t. 4, 1 1920, p. 777). Entre un innéisme dont nul ne veut et le scepticisme qui menace, quelle voie la pensée médiévale va-t-elle pouvoir suivre? (GILSON, Espr. philos. médiév., 1932, p. 29).
B. — LING. ,,En linguistique générative, hypothèse selon laquelle la structure du langage serait inscrite dans le patrimoine chromosomique de la nature humaine et activée par le milieu, après la naissance`` (D.D.L. 1976).
Rem. Employé, except., comme synon. de innéité (v. ce mot A). Déjà Leibniz, à propos d'un autre problème, celui des idées innées, avait tenté de tenir ensemble ce qu'on appelait alors un innéisme des facultés (et même des idées) et un certain empirisme selon lequel toute expérience est acquise (RICŒUR, Philos. volonté, 1949, p. 405).
Prononc. : [in(n)eism]. Étymol. et Hist. 1907 (HAMELIN, Élém. princ. représ., p. 499). Dér. de inné; suff. -isme.

innéisme [ineism; inneism] n. m.
ÉTYM. Fin XIXe (1907, Hamelin, in T. L. F.); de (idée) innée, et suff. -isme.
Didact., philos. Système ou attitude philosophique qui repose sur la croyance de l'innéité des idées, des caractères mentaux, des structures et des aptitudes mentales. || L'innéisme (de l'aptitude au langage), dans la linguistique générative. || L'innéisme s'oppose au culturalisme.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Inneisme — Innéisme L innéisme est une doctrine philosophique selon laquelle certaines idées ou structures mentales sont innées, c est à dire présentes dès la naissance. Elle s oppose en particulier à l empirisme de Locke, qui affirme que l âme (ou esprit,… …   Wikipédia en Français

  • Innéisme — L innéisme est une doctrine philosophique selon laquelle certaines idées ou structures mentales sont innées, c est à dire présentes dès la naissance. Elle s oppose en particulier à l empirisme de Locke, qui affirme que l âme (ou esprit, mind) est …   Wikipédia en Français

  • Innéisme —    см. Врожденности Идея (Доктрина) …   Философский словарь Спонвиля

  • Idées innées — Innéisme L innéisme est une doctrine philosophique selon laquelle certaines idées ou structures mentales sont innées, c est à dire présentes dès la naissance. Elle s oppose en particulier à l empirisme de Locke, qui affirme que l âme (ou esprit,… …   Wikipédia en Français

  • Innéiste — Innéisme L innéisme est une doctrine philosophique selon laquelle certaines idées ou structures mentales sont innées, c est à dire présentes dès la naissance. Elle s oppose en particulier à l empirisme de Locke, qui affirme que l âme (ou esprit,… …   Wikipédia en Français

  • innéiste — innéisme [ i(n)neism ] n. m. • fin XIXe; de (idée) innée ♦ Philos. Système ou attitude reposant sur la croyance à l innéité des caractères mentaux, des structures mentales. Adj. et n. INNÉISTE . ● innéiste adjectif et nom Relatif à l innéisme ;… …   Encyclopédie Universelle

  • LOCKE (J.) — Dans le devenir des idées, certaines œuvres paraissent des jalons privilégiés et ont une portée qui leur donne le statut d’«événements». L’Essai sur l’entendement humain du philosophe anglais John Locke est de celles là. Paru en 1690, constamment …   Encyclopédie Universelle

  • Empirique — Empirisme  Cet article concerne l empirisme. Pour les résultats empiriques (résultats basés par des faits ou des expériences), voir méthode expérimentale …   Wikipédia en Français

  • Empiriques — Empirisme  Cet article concerne l empirisme. Pour les résultats empiriques (résultats basés par des faits ou des expériences), voir méthode expérimentale …   Wikipédia en Français

  • Empirisme — Cet article concerne l empirisme. Pour les résultats empiriques (résultats basés par des faits ou des expériences), voir méthode expérimentale. L empirisme désigne un ensemble de théories philosophiques (avec des applications logiques,… …   Wikipédia en Français